Entre IA et Big Data : que sera l’audit du futur ?

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Sur fond de nouvelles technologies, les interrogations ne manquent pas sur ce que sera « l’audit du futur ». Un sujet à la fois intéressant et sensible, abordé lors des Matinales de la CRCC de Paris le 8 octobre dernier.

Avec le développement des procédés d’automatisation et autres intelligences artificielles, le climat peut s’avérer relativement anxiogène pour les commissaires aux comptes. Que sera donc l’avenir de la profession ? Vers quelle forme de pratique s’oriente-t-on ? Fabrice Laurence, Directeur de CaseWare France, a dessiné quelques traits de ce que pourrait être « l’audit du futur » lors des Matinales de la CRCC de Paris mardi 8 octobre 2019.

Vers un audit exhaustif et prédictif…

Le premier phénomène à prendre en considération est le Big Data. Les progrès en matière de traitement de données devraient permettre d’abandonner peu à peu la méthode d’audit par sondages au profit d’un contrôle exhaustif des comptes.

« Sur le Big Data, nous estimons aujourd’hui que l’on va être capable de passer à une logique où l’ensemble des données pourront être traitées et que l’on va abandonner la logique des sondages » déclare ainsi Fabrice Laurence.

Des outils permettront de détecter automatiquement les opérations à risque, les transactions anormales et à terme, les machines pourront appréhender les informations structurées mais également les données non structurées comme par exemple, les mails ou les contrats.

Autre aspect souligné par le Directeur de CaseWare France : la dimension prédictive devrait monter en puissance dans l’audit de demain. « On voudra essayer d’être capable de prévoir le résultat, le bilan, l’évolution des différents ratios de l’entreprise. L’audit consistera alors à analyser l’écart entre la réalité et la prédiction » précise-t-il.

Après le niveau descriptif, suit l’étape des diagnostics puis celle, actuellement en construction, de l’analyse des informations prédictives. Des outils commencent à être développés en ce sens, fondés sur des algorithmes et des traitements en masse de données.

Hugues Robert (@HuguesRob)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.