Coronavirus : quel impact sur les délais de paiement des TPE-PME ?

Organisation, gestion et développement
Outils
TAILLE DU TEXTE

Sellsy et GoCardless ont diffusé un baromètre mesurant les effets de la crise du Covid-19 sur les délais de paiement des entreprises.

Pour la seconde édition de son baromètre annuel consacré aux délais de paiement chez les TPE-PME, la solution de gestion d’entreprise Sellsy s’est associée à la Fintech GoCardless, spécialisée dans les prélèvements bancaires et les paiements récurrents. Si les délais de paiement pratiqués sont de 35 jours en moyenne, l’étude révèle que près de la moitié des professionnels interrogés (49 %) ont constaté une hausse de ces délais au cours des cinq dernières années, soit trois points de plus qu’en 2019. La période de confinement a également renforcé cette tendance : 48 % du panel interrogé a constaté une augmentation des délais de paiement ces deux derniers mois. La crise liée à la pandémie a également impacté les revenus de la majeure partie des entreprises. Ainsi, 76 % d’entre elles anticipent déjà un chiffre d’affaires inférieur à celui de 2019.

Coronavirus et délais de paiement : une réaction en chaîne

Dès l’annonce de la mise en place du confinement et de la fermeture des commerces, les entreprises ont subi cet arrêt brutal de l’économie. Malgré les aides proposées, la facturation a été très perturbée et les retards de paiement se sont multipliés. En effet, une entreprise sur deux déclare une augmentation des délais de paiement depuis la mi-mars. Et pourtant, les entreprises ont continué de tourner : 75 % ont poursuivi leur activité, dont 59 % grâce au télétravail.

La baisse de la demande est ce qui a le plus touché les TPE-PME (68 %) pendant cette période de confinement. 27 % des répondants ayant constaté une augmentation des délais de paiement ont eu des clients impactés par la faillite de leurs fournisseurs (contre 4 % des répondants n’ayant pas subi d'augmentation des délais de paiement).

« Comme le montre ce deuxième baromètre, la crise du coronavirus a eu un fort impact sur la santé financière des entreprises, mettant plus que jamais les sujets de trésorerie au cœur de leurs stratégies » explique Laurent Peron, VP France de GoCardless. « Dans ce contexte, les problématiques telles que l'optimisation du besoin en fonds de roulement ou le recouvrement font particulièrement sens. En digitalisant leurs processus de paiement et de facturation, mais également en adoptant d'autres moyens de paiement tels que les paiement récurrents, les entreprises seront alors en mesure de retrouver la stabilité et l'efficacité financières dont elles ont tant besoin. Cette crise sera l'opportunité pour les entreprises d'adopter de bonnes pratiques en matière de recouvrement, tout en gardant une relation saine avec leurs clients. »

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.